Menu Fermer

Intentions

image d'installation
Des étudiants de l’EESI en plein effort.

Le Bloc est un espace dédié à la valorisation de rencontres entre spectateurs.trices et processus de travail, à des expériences sensorielles et esthétiques uniques entre artistes, et performeurs.euses.

Politique de programmation de l’espace d’expo

Tous les modes d’expression, tous les supports, tous les médias peuvent être retenus pour les expositions au Bloc. Les projets axés sur l’expérimentation, l’interaction, le croisement des techniques, seront privilégiés. De même, seront préférées les propositions artistiques qui questionnent l’individu, la société, notre environnement en écho aux problématiques actuelles (l’identité, le genre, la condition humaine, etc) 

Un « Conseil artistique et culturel »  composé d‘une dizaine de personnes physiques qualifiées dans le domaine des arts et de la culture sera créé. Le rôle de ce « Conseil artistique et culturel » consistera à apporter un soutien avisé pour la mise en œuvre des choix de programmation collectivement décidés. On peut également envisager la mise en œuvre de procédures d’appels à projets. 

L’espace du live

Parallèlement aux expositions de permanence qui s’y trouveront, des évènements publics ponctuels feront vivre le lieu, lors desquels seront invités des artistes de champs disciplinaires multiples (musicien.ne.s, artistes chorégraphiques, comédien.ne.s, ou autres performeurs.euses sans étiquette…).

Un point d’honneur sera mis à la notion d’expérimentation. Ce parti-pris esthétique influencera donc la nature et l’axe de la programmation artistique (qu’il s’agisse de films expérimentaux, de concerts de musiques improvisées, ou de toutes autres formes données à un matériau de recherche artistique pensé pour être partagé en présence de spectateurs.rices).

Une attention particulière sera portée au fait de mélanger savamment invitations d’artistes locaux.ales (Poitiers, Grand Poitiers, Vienne) et celles d’artistes venu.es d’ailleurs – pour une programmation aussi ouverte sur la ville que sur le monde qui l’entoure. Par ailleurs, ces contrepoints géographiques donneront parfois lieu à des rencontres. Quelle qu’en soit l’échelle, du local à l’international, il y aura une exigence certaine en termes de qualité de programmation.

Ces évènements seront partagés en plusieurs axes :

1) Les journées ou soirées ponctuelles qui accueilleront les propositions choisies par le comité de programmation, et dont l’écho à l’exposition en cours ne sera pas particulièrement un préalable.

Exemple : un concert – dont les échos sémantiques ou poétiques à l’exposition en cours, s’ils existent, le seront de manière fortuite.

2) Les journées ou soirées pour lesquelles ces échos – autrement dit cette mise en résonance de la performance live avec les œuvres exposées – seront le mot d’ordre, le véritable cœur du sujet.

Exemple : proposer à des danseurs.euses d’improviser autour des œuvres – les convier à venir s’imprégner du lieu pour expérimenter physiquement en public ce que leur inspire les œuvres exposées.

3) Un temps fort de programmation sur plusieurs jours avec comme épicentre Le Bloc.

4) Un espace de performances mis en partage avec d’autres évènements de la ville, à penser comme des partenariats (espace de projection et installation pour le festival OFNI ? espace de représentation, ou d’atelier donné aux étudiants par des professionnels dans le cadre du Festival à Corps ? Performances lors de Traversées ? etc.) Echanges d’espaces d’exposition/création partagés avec d’autres réseaux ou collectifs d’artistes de la Région

L’espace de recherche sans public : résidences artistiques 

Le Bloc pourra également accueillir des artistes en résidence pouvant faire l’objet d’appels à projets.

Pour des raisons pratiques et logistiques, le lieu en sa fonction de résidence de travail sera d’abord à la disposition d’artistes locaux qui pourront venir y travailler en autonomie ou pour des essais de scénographies d’exposition. Des appels à projets pour accueil d’artistes pourront également être mis en place.

Ces résidences seront proposées sans nécessité de production. Cependant, des moments d’exposition ou de rencontre avec le public (quelle que soit leur forme – installation, performance, discussion…) pourront être envisagés par des représentant.es du comité de sélection en collaboration avec l’artiste.